Visiter Déguster Dormir Se divertir

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Qui Où Quoi de Cité-Hôtels - Janvier 2013

Qui Où Quoi de Cité-Hôtels - Janvier 2013

En ce mois de janvier qui nous rappelle que l’Hiver est bien présent, je vous présente nos Gardiens de Nuit.

Qui Où Quoi de Cité-Hôtels - Janvier 2013

François Albert et Gilles Chamberland

Qui Où Quoi de Cité-Hôtels - Janvier 2013

Tout d’abord, je vous souhaite à  tous et du fond du cœur une excellente année 2013 riche en émotions, Amour et bonne santé.

En ce mois de janvier qui nous rappelle que l’Hiver est bien présent, (après la chaleur familiale au coin du feu de fin décembre), je vous présente nos Gardiens de Nuit. Plutôt nos « Veilleurs de nuit » en langage hôtelier. Gardiens de nuit, pourtant, un bien joli nom pour un métier qui demande beaucoup de courage, d'autonomie, de polyvalence et de sang-froid !! Ils veillent aux moindres bruits, dysfonctionnements  de l’Hôtel durant la nuit, mais aussi à l’accueil des clients tardifs, ou encore à la comptabilité des tâches journalières. Le contact avec le client reste un élément majeur de leur métier celui-ci leur demande de la polyvalence : être à même de répondre à la demande des clients (renseignement touristique, service d’un cocktail au bar, installation technique si nécessaire en chambre, et notion de réception pour permettre au client de faire son « check in » ou « check out » dans notre jargon), tout ça en français et en anglais.

Un clin d’œil rigolo qui mérite un coup de chapeau à nos veilleur de Nuit, qui font face aux fantômes et anecdotes ‘halloweenesques » de nos hôtels vieux de mille ans et qui content des histoires dignes de Tim Burton !

Interview QUIOÙQUOI :

Depuis quand travaillez-vous pour le groupe Cité-Hôtels ?

F : J'ai du mal à me souvenir (ou j'ai du mal à le dire...). En tout cas suffisamment d'années pour avoir  connu avec quelques autres de mes collègues de nombreuses évolutions dans la gestion de l’Hôtel, toujours vers la  modernité des prestations et de la Gestion.

G : Je travaille pour le groupe depuis novembre 2005, et comme je le dis souvent aux clients ou amis qui le demandent, je suis très bien dans mon travail.  L'ambiance en ce qui me concerne est bonne et le boulot agréable; je rencontre beaucoup de gens différents

Quels sont vos rôles au sein de la compagnie ?

F : Après avoir travaillé de nombreuses années à la réception, me voici Night-Audit, le travail en autonomie est valorisant et très responsabilisant et il permet de connaître d’autres aspects de la Profession.  La relation avec la clientèle est plus directe. Les clients qui arrivent dans la nuit sont généralement exténués surtout quand ils ont entré dans leur  GPS « place de l’église » une adresse erronée qui dirige vers l’église St Gimer et ceux qui  partent vers 04/05H00 ne sont pas toujours entièrement réveillés, le café que nous offrons au bar les remet généralement dans le droit chemin.

G : Le nom précis de mon poste est « Night Auditor ».  Comme l'indique l'intitulé, j'audite les comptes journaliers, c'est à dire que je les clôture, puis les mets en archives et transmets les différents rapports aux personnes concernées.  Mais le plus important dans mon rôle est de veiller sur la sécurité des clients, répondre aux différentes demandes et être présent en cas de nécessité ou d'urgence.

Un souvenir ou anecdote qui vous ont marqués ?

F : Des anecdotes à la réception ? oui  je pourrais écrire un petit livre mais en ce qui concerne mon travail la nuit, et bien par exemple trouver vers 06H00 un client allongé dans le couloir,  devant la porte de sa chambre, je lui demande s’il a perdu sa clef, et  bien non explique-t-il , c’est juste sa femme qui ne veut pas le laisser entrer, cocasse il m’a  assuré tout de même que la moquette était confortable et qu’il ne voulait pas d’une autre chambre.

G : Mes anecdotes qui m'ont beaucoup marqué, c'est la rencontre avec Jean-Claude Drouot, un grand acteur qui a marqué ma jeunesse et qui m'a stupéfié par sa simplicité et sa gentillesse, ainsi que la rencontre avec Linda Lemay, ma compatriote, femme charmante et également d'une grande simplicité.

Un des mentors dans la profession ?

F : J'ai travaillé avec la Légende David Campbell.

G : Pas vraiment, la formation a été basique au début, puis une formation sur le tas, surtout la compréhension de mes cadres qui ont souvent reçu mes appels à une ou deux heures du matin pour régler tel ou tel petit problème

Comment voyez-vous votre futur ?

F : Avec mes lunettes, mais curieusement lorsque je suis à la réception je les enlève et du coup il m’est arrivé quelquefois,  d'engager conversation avec des clients familiers sans les reconnaître de prime abord. Plus sérieusement, après avoir survécu a la Fin du Monde, je vois mon futur avec l’Hôtel de la Cité en souhaitant le succès de la nouvelle Direction et de sa gestion.

G : A mon âge je pourrais envisager la retraite, mais pour des motifs personnels, je vais continuer encore quelques années avant de céder le poste à quelqu'un qui saura s'adapter au décalage constant que m'imposent les horaires.

 

Visite en Images